Samurai Deeper Kyo


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les 4 Vieux Sages

Aller en bas 
AuteurMessage
Iris Atsusa

Iris Atsusa

Nombre de messages : 118
Date d'inscription : 13/12/2005

MessageSujet: Les 4 Vieux Sages   Jeu 22 Déc à 23:28

Voici les fiches des puissants sages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://samuraideeperkyorp.actifforum.com
Varrann Kirarr
Taishiro
Taishiro
Varrann Kirarr

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Les 4 Vieux Sages   Mer 4 Jan à 19:35

Nom: Kirarr

Prénom: Varrann

Age: 150 ans

Famille: ...

Histoire: La famille Kirarr était très reconnue chez les Mibu, au point d'être tenu pour être la plus importante après celle du Roi Rouge. D'ailleurs, ils étaient très amis avec le Roi Rouge et à la naissance de leur fils, ils le présentèrent à leur dirigeant. Le Roi Rouge fut tout de suite séduit par le garçon qu'il tenait dans ses bras et qui déjà représentait un potentiel immense. Il lui vint à l'esprit qu'il pourrait en faire plus tard l'un de ses gardiens, les 4 Vieux Sages. Alors il laissa aux Kirarr la lourde tache d'élever leur enfant. Et à ses 20 ans, alors qu'il avait atteint la pleine maturité et un jour où il se baladait dans les jardins du Roi Rouge, car il adorait les plantes, le dirigeant du Clan Mibu vint le rejoindre et lui annonça que ses parents étaient morts mystérieusement et que leurs corps avaient été retrouvés au milieu de la forêt. Mais cette nouvelle ne choqua pas Varrann. Bien sûr, il aimait ses parents mais à son goût, s'ils étaient morts, c'était que leur temps était venu. Et le Roi Rouge, qui était en fait à l'origine de la mort de ses parents proposa à Varrann de s'occuper de lui et de lui enseigner l'art de se battre. Varrann accepta de tout coeur et le Roi Rouge lui appris à maîtriser le feu et le bois, qui étaient les éléments qui lui correspondaient le mieux. Le feu représentant la puissance qui sommeillait en lui et le bois pour son amour de la nature. Le temps passa et Varrann devint un maître dans l'art de se battre et il accéda ensuite à la tête des Vieux Sages.
Un jour où il se promenait parmi les arbres car il adore les plantes, une jeune effrontée lui sauta au coup. Mais il l'avait sentie venir et l'esquiva sans problème plusieurs fois de suite. Alors elle sortit son sabre et il riait à ce moment là. Il s'amusait de voir la gamine sauter dans tous les coins. Et, peut-être ne fit-il pas très attention à ce moment là, elle réussit à le toucher au visage et à l'érafler très légèrement. Varrann se sentait contrarié qu'elle lui ait abîmé son si joli visage et il était près à riposter mais en même temps, rares étaient ceux qui arrivaient à le toucher. Alors il lui proposa de le joindre et de lui apprendre à se battre mieux. Avec le temps et de la patienta, il réussit à l'"apprivoiser" et elle lui révéla toute son histoire. Il se dit alors qu'elle était prédestinée à maîtriser le feu et lui enseigna tout ce qu'il connaissait. Il lui fit plus tard accéder au rang de Planète.

Caractère: Bi, aime le saké

Physique: Avatar^^

Techniques: 5 pour les sages

Fiche pas terminée, c moi, Iris qui me suis tapé tout le boulot, Mon maître est un flemmard --'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kano
Taishiro
Taishiro
Kano

Nombre de messages : 141
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Les 4 Vieux Sages   Mer 4 Jan à 22:56

Nom : Kosha
Vrai nom : Kenagena
Prénom : Kano
Age : 26 ans
Taille: 1m87
Famille : morte

Histoire : Kano est issu de la grande ligné des Kenagena. Voué dès sa naissance à la protection du clan et du Roi Rouge, Kano fût cependant abandonné par sa famille dès que celle-ci constatât que leur enfant avait tous les signes du démon : une chevelure rouge et des yeux couleur sang.
Alors que le petit Kano braillait dans la ruelle sombre où on l’avait laissé lâchement, Jisuchirô Kosha, guerrier de petite stature mais néanmoins détenteur de l’art du « Dragon des glaces », recueillit le nourrisson et l’éleva du mieux qu’il pu.
L’homme, nullement effrayé par l’apparence du petit garçon, comprit tous de suite l’origine de celui-ci. Aussi, voyant les aptitudes impressionnantes au combat de Kano, Jisuchirô décida d’apprendre son art au garçon qu’il considérait comme son fils.
Kano allait avoir 14 ans quand le mibu, mourrant à cause de la maladie, révéla au garçon sa véritable origine. Kano, d’habitude si calme, se mit dans un état de rage noire non pas contre Jisuchirô, qui pour lui était son père, mais contre cette famille qui l’avait renié.
« K…Kano, fit Jisuchirô, je…je suis désolé de t’avoir mentit…j’avais peur que tu me rejette.
-Non père, fit le jeune garçon au bord des larmes, restez avec moi…
-Je…suis désolé, fit le mourrant avec un faible sourire, je t’ai enseigné tout ce que je savais. Je…je te lègue…tout ce que je possède……K…Kano mon fils…vis ta vie…sois heureux…
-Père j’ai besoin de vous…ne me laissez pas…
-Tu…tu ne sera jamais seul…je serais toujours avec toi…adieu Kano Kosha…mon fils… »
Jisuchirô Kosha mourut dans les bras de celui qu’il avait considéré comme son fils, lui laissant dans un dernier geste le sabre qu’il avait forgé lui-même : le Tenryû.
Kano, dans un mouvement de haine pure, empoigna le sabre et s’infiltra dans la demeure des Kenagena. Là, il massacra sa famille en les exterminant un par un. Le garçon était couvert de sang, du même sang qui coulait dans ses veines. Soudain il se sentit désemparé. Tout ces malheurs étaient ils de sa faute ? Non bien sûr que non ! Seul le Roi Rouge était responsable ! Lui seul et Kano le tuerait !
Le jeune mibu avait réagit comme n’importe quel enfant dans sa situation : il avait rejeté la faute sur quelqu’un d’autre pour ne pas se sentir coupable, comme il l’avait à la mort de Jisuchrô mais au lieu de la rejeté encore une fois sur sa famille, c’était le Roi Rouge qui en ferait les frais cette fois ! Kano grimpa tant bien que mal à la Tour Rouge en escaladant la montagne. Arrivé au sommet, il erra dans les multiples jardins et trouva le Roi Rouge seul devant un bassin. Kano crût même un moment que cet homme qui lui tournait le dos n’était qu’un domestique. Il ne ressentait aucune puissance émanant de celui-ci mais malgré cela le Roi se retourna comme s’il avait sentit la présence de Kano. Le chef des mibu leva un sourcil de surprise quand il aperçut la couleur des yeux du jeune garçon.
« Que fait tu ici mon enfant, demanda le Roi d’une voix douce, t’est tu perdu ? »
Le garçon fût tout d’abord surprit par la douceur de cet homme puis fût interloqué par la couleur de ses yeux : ils étaient rouges, exactement comme les siens. Non il ne pouvait pas abandonner là !
« SALAUD ! hurla Kano en se jetant sabre au poing sur le Roi Rouge, TOUT EST DE TA FAUTE ! »
L’homme parut tout d’abord surprit, sonda le cœur du jeune homme puis comprit. Alors que le Tenryû allait se fiché dans la tête du Roi, il fût repoussé d’un simple kiaï qui envoya Kano volé six mètres plus loin. Le jeune garçon tentât de se relever quand il sentit une main chaude sur sa tête. Le Roi le regardait en souriant d’un air bienveillant.
« Rien n’est de ta faute Kano, dit l’homme aux yeux rouges, je comprend ce que tu ressens. »
Kano écarquillait les yeux de stupeur, comment avait il pu le repousser d’un simple kiaï ? Comment savait il son nom ainsi que ce qu'il ressentait? Puis Kano comprit la force du Roi Rouge……le jeune homme ce jura de protéger les mibus du mieux qu’il pourrait, de protéger de bonheur des gens.
« Si tel est ton souhait, fit le Roi en ayant lu les pensées de Kano, alors soit ! Tu deviendras fort Kano Kosha, ou plutôt Kano Kenagena. Je t’enseignerais l’art du Vent Divin Obscur qui se transmet de génération en génération au sein de ta famille et comme il en a toujours était ainsi tu deviendra un protecteur des mibu à mon service. Maintenant Kano, vis pleinement ta vie. Trouve ton bonheur ! »
Depuis ce jour Kano c’était juré de protéger cet homme ainsi que tout les mibu. Il s’entraîna chaque jour pour finir par devenir l’un des quatre Sages au service du Roi Rouge.

Caractère : aux premiers abords Kano peut semblé froid et distant mais en réalité se cache une incroyable bonté dans son cœur. D’une grande loyauté, Kano aide tout ceux qui en on besoins notamment les gens de la ville basse. Mais malgré ces qualités, Kano est têtu et assez maladroit dans sa façon d’agir avec les gens. Il peut parfois être assez brusque avec les gens quand il s’agit de remonter le moral mais il pense sincèrement aux sentiments de celui à qui il parle. Etant un peu trop protecteur envers ceux qu’il apprécie, Kano à parfois tendance à vouloir joué les héros pour protéger leur bonheur.

Physique : voir avatar (cheveux plus rouge foncé par contre^^)

Armes: Katana (le Tenryû) et wakisashi à sa ceinture.
Techniques : en cour de réflexion^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itsuki Azahikaze
Taishiro
Taishiro
Itsuki Azahikaze

Nombre de messages : 172
Localisation : En train de se castagner avec un démon.
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Les 4 Vieux Sages   Mer 11 Jan à 20:07

Nom : Asahikaze Itsuki.
Age : 21 ans.
Famille : Un oncle et une tante éloigné qui l’ont hébergé, plus une tripotée de cousins/cousines tarés. Parents.
Race: mibu.
Classe: combattant à main nue. Budoka.

Histoire: Avant ses dix ans, aucun sourire n'a jamais égayé le visage d'Itsuki. Son père, un noble mibu, le renia car il ne convenait pas exactement à ses attentes. Il était évident qu'il ne pourrait jamais devenir un guerrier. D'apparence fragile dès sa naissance, il brisa tous les espoirs paternels. Sa mère, ne supportant pas de devoir s’en occuper s’il ne servait plus à rien dans la famille, le donna carrément à l’une de ses lointaines cousines, lui disant d'en faire ce qu'elle souhaitait, à seulement trois ans. Itsuki a donc grandi chez sa tante et son oncle. Ce dernier, un homme rude et adepte de la ponctualité, responsable d'un grand dojo, fut déçu en s'apercevant que le petit garçon ne faisait pas preuve de dons particuliers et qu'il était toujours dans la lune. Le releguant à un rôle de souillon, il se désinterressa de lui et le laissa aux mains de ses cousins qui semblaient penser qu’il était un meilleur défouloir que les poteaux d'entraînement en bois. Cependant, compenssant ses faiblesses martiales, il se revela excellent en dessin. Une cousine, celle qu’il préfèrait, lui offrit pour l’anniversaire de ses cinq ans une boîte de craies de couleur. Quelques baffes pour avoir dessiné sur les murs de la maison après, il commença à récupérer des feuilles de papier pour s’amuser. Alternant entre dessins et corvées, sa vie suivait son cours. A à peine six ans, son talent était reconnu par de nombreuses personne, notement des voisins, des amis de sa famille adoptive, qui ne céssaient de le complimenter.
Un jour, alors qu’il avait fini son travail, il s'adossa à un grand arbre dans la cour de la maison et entreprit de représenter la beauté d'une fleur de cerisier. Il ne s'inquièta pas lorsque ses cousins le rejoinrent pour le brutaliser. "On s'habitue à tout", dit-il encore aujourd'hui. Comme de coutume, il se retrouva le corps constellé de bleus, mais il ne disait rien. Pas un mot, pas un cri ne franchisait ses lèvres. Néanmoins, cette fois, l’aîné, jaloux de son don et des félicitations qu'il reçevait, décida de lui briser les doigts un à un pour l'empêcher d'excercer. Quand il lui saisit brusquement la main, Istuki qui ne se débattait même pas en temps normal, planta ses dents dans le bras de son parent et, crispant son petit poing, lui mit la plus grosse beigne de son existence. Impressionné, son oncle, qui avait assisté à toute la scène, ignora son fils, gémissant sur le sol, la mâchoire brisée, et prit Itsuki avec lui. Il le fit travailler certain soir jusqu'à très tard, et, malgré son apparence et son âge, Itsuki devenu un combattant à main nue redoutable. Il n'en était pas heureux pour autant et il en revenait à regretter de ne s'être pas laissé blessé. Ses fractures se seraient guéries, au moins. Là, il n'avait même plus le temps de dessiner. Son humeur devenait de plus en plus sombre, et il lui arrivait d'être aggressif sans raisons.
Un mois de printemps où il s'attarda dans une esquisse du mont fuji, il fut en retard pour son entraînement quotidien. Son oncle entra dans une telle fureur qu'il l'enferma trois jours sans rien à manger dans la cave. Sa cousine se dérouillait pour lui apporter des restes du repas et un peu d'eau. La première nuit, mourrant d'ennuit, il sortit la petite craie noire qu'il gardait toujours sur lui pour faire des croquis et en quelques traits, un chat noir aussi vrai que nature le contemplait sur le parquet. Itsuki lui parla, imaginant qu'il était vivant, et passa son index sur les courbes du dessin, se figurant un pelage dru et doux au toucher. Il aurait voulu de la compagnie... Le lendemain, il continua à parler à son faux-chat, allant jusqu'à le nommer Kyo. Le troisième jour, à l'aube, Itsuki, pelottoné contre lui-même, se réveilla en sursaut en sentant quelque chose d'humide contre sa nuque. Le chat, tel qu'il l'avait représenté était devant lui, ronronnant!! Ce fut le premier sourire d'Itsuki. Mais lorsque son oncle vint pour lui permettre de sortir, le chat s'était évaporé. Par la suite, il sasit que ses dessins, à qui il pouvait donner vie si tel était son désir, ne pouvaient "vivre", rester tangible, qu'une dizaine de minute et que la taille de ses créations dépendait de la taille du support employé. Il ne pouvait guère faire un monstre de trente mètres de haut avec un post-it. Mais plus il s'entraînait, plus ses créations duraient dans le temps. Peu importait. Il avait des amis, maintenant, même s'ils n'étaient pas "vrais". Mais il ne fallait pas que son oncle sache pour sa "magie", comme il l'apellait. Il ne fallait pas qu'on s'interresse à lui, à ses compétences, il fallait qu'on le croie bon sans être exceptionnel. Sinon tout le monde allait chercher à se servir de lui. Du haut de ses dix ans, Itsuki prit cette décision.
Qui n'allait pas tenir très longtemps.
Il n'était jamais sorti de la maison de ses tuteurs depuis que sa mère l'y avait abandonné, aussi n'était-il pas à l'aise avec les gens. Comprenant toutefois que son attitude silencieuse génait et embarrassait, attirant ainsi l'attention sur lui, il se força à parler, jouant la comedie de la joie. Exuberant par moment et indecis dans d'autres, cherchant la meilleur attitude à adopter en circonstance, sa tante eut peur que son enfermement ai eu des conséquences néfastes pour son mental. Au moment ou elle s'en ouvrit à son mari, son fils aîné surprit sa conversation. Il se dépêcha d'aller provoquer son cousin en le traitant de "fou" et de schysophrène", pour faire voir à son père qu'il restait le plus doué des deux. Itsuki commença à s'enerver lorsque son cousin l'injuria. Voulant lui donner une bonne leçon, il dessina dans la terre de la cour un gigantesque chien tricèphale. L'animal se jeta sur le garçon, terrifié par le monstre et le dévora vif sous les yeux horrifié de son cousin. Une fois son macabre repas achevé, le chien se retourna vers Itsuki, songeant qu'il ferait un bon dessert. Il l'aurait tué si son oncle n'était pas intervenu de justesse.
Choqué, le garçon s'enferma dans un mutisme qui dura plusieurs mois.
Lorsqu'il en sortit enfin, il semblait plus joyeux que jamais, amis cela était évident pour sa famille qu'il jouait encore la comédie. Pourtant, cette fois, les gens qui le recontraient pour la première fois étaient persuadés qu'il était l'enfant le plus heureux du monde.

Poussé par son oncle, il a réussi à rencontrer le roi rouge. Celui-ci avait apparement entendu parlé de son petit pouvoir. Son oncle à insinué que son "neveu adoré était à l'entière disposition de sa gracieuse majesté". Itsuki aurait souhaité une réponse du genre"on vous rapellera", mais le grand mibu n'avait pas été de cet avis.

Caractère : « Un joyeux drille », c’est ce que pense la moitié des gens en le rencontrant. « Un imbécile heureux inutile et trop bavard pour son bien », c’est ce que pense l’autre moitié. Cependant, lorsqu’une personne qu’il aime est en danger, il devient très sérieux. Et en général, ce n’est pas bon signe pour son adversaire. Il adore dessiner partout, et c’est pour ça qu’il se faire courir après par une meute de servantes déchaînée après avoir recouvert le mur d’enceinte de la ville basse de tonnes de grafitis. "Et même si c'est très joli", grogne une femme, à contre-coeur. A une peur bleue des chiens.

Physique : Itsuki est brun, ses cheveux noués en un catogan lâche. Ses yeux étrangement gris attirent ses interlocuteurs, ainsi que son physique élancé, et même efféminé. Ce qui ne le dérange pas pour draguer tout ce qui bouge. A des mains d’artiste, qui font croire, avec leur finesse, qu’il est incapable de distribuer des baffes.

Pouvoir: Materialiser ses dessins pendant une durée d'environ une heure, se battre sans arme rien qu'à la force de ses poings. A néanmoins des gants de cuir pour se proteger les mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kappa
Taishiro
Taishiro
Kappa

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Les 4 Vieux Sages   Dim 15 Jan à 2:10

Nom : ??
Prénom : ??
Surnom : Kappa
Age : 30
Famille (il sera ainsi plus facile de faire le lien entre les persos) : Inconnu. Famille d’adoption morte.
Taille : 1m80
Physique : Voir avatar
Caractère : Kappa est assez ignorant, il n’as vu que des choses négatifs, il est donc asocial et plutôt sadique, son seul plaisir est le combat et tuer est tout a fait normal selon lui… Considéré le comme un mixte entre Itachi et Kenpachi mais avec beaucoup d’autres subtilité… Il est capable de se lier avec des personnes évidemment mais bon ^^

Histoire/Passé : (Je ne sais plus depuis quand je suis la, je ne sais pas qui je suis, j’ai l’impression d’avoir toujours vécu ici, dans cette foret, survivant grâce au sang et aux dépouilles des morts…)
Kappa a toujours vécu dans la foret d’Aokigahara, enfin il pense, sa mémoire ne remonte pas assez pour se souvenir ce qu’il s’est passé avant, ne serait ce que son nom ou celui de ses parents…Toujours est il que ce n’est qu’un enfant, mais qu’il doit survivre : il apprend de lui même a tuer, a boire et a manger…. A boire le sang comme l’eau, a manger fruit comme chair, chair animal ou humaine… Il n’a rien appris et ne sais ni lire ni écrire, il sais juste survivre… Et les seuls mots qu’il connais son ceux du poème récité par les habitants de cette maudite foret mais il ne comprend même pas ce poème… Cette situation dura jusqu'à l’age de 8 ans environ, cette année Kappa eu de la chance pour la première fois de sa vie et peut être la dernière… Un voyageur l’amena, un célèbre Samurai, qui voyageais sans but, il se perdit dans la foret et pris ce pauvre enfant sale avec lui. Et il l’adopta, alors Kappa vécut heureux, il avais maintenant une sœur plus jeune que lui, et des parents gentil, son père lui apprit a mieux manier le sabre et le confia a son propre maître.
Kappa appris a manier le sabre avec eux jusqu'à 16 ans, il apprenais vite et a cette age il avait déjà appris tous ce que son père et son maître pouvais lui donner…Alors son maître lui dis qu’il n’avais plus rien a lui apprendre, aussitôt Kappa se mit a réflechir…il réfléchissait vite, maintenant il savais lire, écrire, se battre, mais il étais faible encore, et il ne pouvais plus progresser ? Instinctivement il savais quoi faire pour devenir plus fort : se débarrasser de tous ce qui l’entravait et retourner chercher la force dans cette foret, il voulais rencontrer ce fameux Roi Rouge mentionné dans le poème…Alors il retourna voir son maître et le défia en duel et finis par le décapiter froidement lorsque le vieillard se mit a genoux pour le supplier, ainsi son maître n’étais capable que de ça ? Il rentras ainsi chez lui couvert du sang de son maître. La réaction fut immédiate, la mère se jeta sur lui en pleurant lui demandant si on l’avais agressé et il planta alors son épée dans le cœur de sa mère et la ressortit pour couper en deux son père, puis sa sœur. Il erra ensuite 2 ans dans la foret d’Aokigahara pour trouver le Roi Rouge, deux années qui lui permirent de s’améliorer encore et de prendre encore moins d’hésitations a tuer et a rester seul.
Et il finit par trouver les Mibus et attaqua les habitants, il en tua énormément, saccagent la ville, avec pour seul but rencontrer le Roi Rouge, mais il fut arrêter par un des 5 planètes : ce fut sa première défaite. Sur ordre du Roi Rouge il fut enfermé… Mais il ne resta pas longtemps dans cet état, il réussis a s’échapper en tuant son garde et vola l’épée du garde mais en sortant il le vit enfin, le Roi Rouge l’attendais… Il se jeta dessus et l’attaque de toute ses forces mais le Roi Rouge évita, il évitais ses coups, il ne contre attaquais pas, il n’en avais pas besoin, il allais gagner sans même dégainer ! Et Kappa perdit pour la seconde fois, le il tomba d’épuisement, sans avoir pus toucher le Roi Rouge…
Quand il se réveilla le Roi Rouge lui accorda le droit de devenir fort a condition de devenir un Mibu et de protéger le Roi Rouge et Kappa accepta sans oublier son premier but, sa seul envie actuel : battre ce Roi Rouge, le tuer… et prendre sa place ! Kappa avais 18 ans a l’époque ou il devint Mibu. Et il a maintenant 30 ans et a force d’entraînement et d’enseignement de Mibus supérieur il devint un des 4 sages, peut être le plus froid ? Il n’hésitais pas a tuer que ce sois un allié ou non, et restais toujours seul, enfermé avec sa haine des autres, faute de ne connaître le monde…

Techniques: j’y réfléchis actuellement ^^ ‘
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira Hinomura
Goyousei
Goyousei
Akira Hinomura

Nombre de messages : 381
Date d'inscription : 15/12/2005

MessageSujet: Re: Les 4 Vieux Sages   Mer 18 Jan à 21:40

Bon et bien les enfants j'ai l'honneur de vous annponcer que les 4 Sages sont sur le fofo^^
Par conséquent je lock ce sujet^^

Enjoy cheers

_________________
Je ne sais plus si c'est Jésus Christ ou Gloria Geynor qui a dit ça mais...I will survive!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les 4 Vieux Sages   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les 4 Vieux Sages
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sculpture en cours, le vieux sage
» Le vieux sanglier
» 20 ans = vieux ou jeune ?
» Vieux Billet de la commision des transport de Montréal 1966
» ou sont nos bon vieux jouets

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Samurai Deeper Kyo :: Inscription dans la communauté :: Fiches des personnages-
Sauter vers: